Cherche amis dans mon réseau pour partager l’éternité

Cherche amis dans mon réseau pour partager l’éternité

15/10/2014

Monuments funéraires collectifs

Si la vie est devenue chère, il semble que la mort le soit tout autant, surtout au pays du soleil levant. On le savait déjà, les japonais ont un problème de place et des hommes, fussent-ils morts, ça prend de la place. Si pour palier à ce problème l’incinération est obligatoire, reste que le prix des concessions au Japon est exorbitant : compter entre 22 000 et 30 000 euros.
Le caveau familial est donc la solution la plus économique pour les plus aisés qui peuvent capitaliser sur l’avenir ; en revanche pour les plus modestes le problème restait à résoudre et le principe de fosse commune n’était guère vendeur.

Tout le génie de http://www.club-t.com/ending/ réside dans le marketing de la fosse commune rebaptisée « monuments funéraires collectifs ».
Ce club organise des rencontres entre vivants afin de choisir ses futurs co-défunts.
C’est un réseau social qui permet la création d’une liste d’amis avec lesquels on a des affinités. Chaque membre de votre réseau va acheter une part de concession avec vous.

Ainsi vous saurez, de votre vivant, avec qui vous vous passerez le reste de votre mort !-)