Communication : attention un smiley peut en cacher un autre !

Communication : attention un smiley peut en cacher un autre !

19/01/2017

communication-emoji

En novembre dernier, nous vous racontions la naissance des émoji, leur développement sur les réseaux sociaux et auprès des marques et leur consécration au MoMa, à New York. C’était déjà beaucoup… et nous croyions en rester là.

Qui aurait pensé que nous ferions un nouveau post sur ces si petites choses ? Qui aurait pensé que nous nous exclamerions « Non, j’l’crois pas » !

Pourtant tout ce qui suit est vrai. Nous avons vérifié nos sources. Il ne s’agit  pas d’un « fake » : le premier poste de « traducteur d’émoji » est bien à pourvoir !

Le recruteur : Today Translation. Une société de traduction située en plein cœur de la City et qui ne compte pas moins que CCN, Microsoft ou encore Adecco comme clients.

Today translation recherche une « personne exceptionnelle » pour apporter « la touche humaine qui fait défaut aux logiciels ». Le candidat devra pouvoir démontrer sa passion pour les émoji et une connaissance pointue des différences culturelles… Car derrière ce qui semblait être une énorme blague se cachent de sérieux enjeux : quiproquos, bourdes diplomatiques voire insultes potentielles !

Le monde.fr cite plusieurs exemples dont l’émoji « main » qui dit « au revoir » en France mais qui signifie « tu n’es plus mon ami » en Chine.
 
Alors, sachez-le. Si vous communiquez à l’international, soyez vigilants : n’affichez pas une crotte souriante sur votre page entreprise. Seuls japonais et français décoderont vos encouragements !