Communication et écologie : des petits gestes pour une grande cause !

Communication et écologie : des petits gestes pour une grande cause !

18/10/2018

communication-ecologique

Et si nous conjuguions communication et écologie ? Voici quelques petits conseils pour contribuer, simplement et au quotidien, à un monde plus propre. Des conseils de bon sens… mais, reconnaissons-le, quelques fois difficiles à mettre en œuvre.

Côté création :
- préférez des polices de caractères peu gourmandes en encre comme Century Gothic, Courrier, Ecofont vera sans, Ryman…
- modérez les gros aplats de couleur, très consommateurs d’encre
- vérifiez avec votre imprimeur les formats qui génèrent le moins de chutes de papier, en fonction de son matériel

Côté impression :
- pour vos plaquettes, flyers et tout autre document imprimé, évaluez bien le nombre d’exemplaires nécessaires pour éviter des stocks inutiles
- réalisez toujours une version dématérialisée de vos plaquettes et flyers pour limiter les envois par courrier
- choisissez un papier 100% recyclé, non blanchi et non désencré (mais attention, le rendu final ne s’adapte pas à toutes les communications) ou des papiers certifiés FSC ou PEFC
- évitez le pelliculage ou un trop gros grammage, sauf pour des documents qui seront conservés ou amenés à être souvent pris en main
- si l’impression est réalisée dans l’entreprise, choisissez une impression laser au lieu d’un jet d’encre
- proposez des versions imprimables de vos documents, sans image, pour limiter l’encre
- optez pour des encres végétales, ou, pour le textile, pour l’impression par sublimation
- ciblez vos actions - et notamment nettoyez vos listings - pour éviter d’envoyer un même courrier à une même entreprise, voire à une même personne… sans parler des NPAI

Côté digital :
- insérez en bas de vos mails, la fameuse mention incitant votre destinataire à n’imprimer cet email que si c’est vraiment nécessaire
- vérifiez là aussi vos fichiers pour limiter les envois inutiles : même les clics génèrent du CO2
- enlevez toute grosse image de votre signature mail (une grosse pièce jointe génère en CO2, l’équivalent de 1 km en voiture)

Et si nous parlions bientôt de l’organisation d’événements éco responsables ?