Demain tous connectés à notre ville !

Demain tous connectés à notre ville !

05/12/2013

Transfert des données

 

Révolution digitale oblige, nous avons appris à vivre en connexion permanente aux autres : téléphone, SMS, réseaux sociaux, wikis... 

La logique voudrait que de l'immensité du web, nous revenions à quelque chose de plus intime (voir l'article sur Path), et pourquoi pas tout simplement à notre environnement proche, en commençant par notre ville. 

C'est la tendance qui se met en place aujourd'hui avec les projets de villes numériques dont les piliers sont : l'internet des objets, le big Data et le Cloud. 

Expérience déjà menée dans certains quartiers de New-York, de Londres ou encore de Stockholm, la ville connectée se préfigure maintenant dans 7 communes de la communauté d'agglomération du Grand Paris Sud Ouest (GPSO) où des services de proximité et des informations seront dispensés aux 500 000 usagers de cette première expérience, en lien avec 25 000 entreprises dont 3000 commerces.

Au final, ce sont 6 millions de passagers que le futur Grand Paris Express espère connecter sur l'ensemble du réseau parisien. On comprend l'immensité du marché que cela ouvre.

Des services liés à la géolocalisation et la connectabilité : diffusion d'annonces ultra-ciblées, informations liées au positionnement géographique, points services en gares.

On pourra par exemple envisager de commander un article gare de Choisy et le retirer à son arrivée métro Châtelet, trouver une possibilité de co-voiturage à sa sortie porte d'Orléans ou prépayer une place pour sa voiture avant son arrivée au parking. 

Il sera donc quasiment impossible d'échapper à notre ville, tout téléphone ou objet connecté nous balisera.

Nous vivrons un mode urbain sous contrôle, pensé pour notre bien...

 

crédit photo www.humanoides.fr