Et si vous faisiez du Brand Content sans le savoir, vous aussi ?

brand-content

Chez Novelus, on tient nos promesses. On vous avait promis de vous expliquer tous les mots mentionnés dans les premières lignes ironiques de notre post de décembre : « Do you speak le marketing d’aujourd’hui ? ». Alors, voici l’épisode 1 de cette explication de texte. De mots plus exactement.

Le « brand content », késako ? Non, ce n’est pas une marque qui est contente. Brand content veut dire « contenu de marque ». Et là, se pose une nouvelle question : le « contenu de marque », késako ?

Pour faire simple, le brand content, c’est quand une marque fait autre chose que de la publicité. Elle décide de parler d’elle autrement et devient productrice d’un contenu éditorial. Elle sort des frontières de son produit, de son service. Elle quitte le discours publicitaire pour apporter de l’information, du divertissement, des conseils pratiques, des recettes… La création de contenu de marque peut se faire sous de multiples formes : fiction, reportage, jeu, vidéo, musique, documentaire, BD…

L’exemple le plus connu est le Guide Michelin. Quand André et Edouard Michelin ont lancé leur guide au début du siècle dernier, ils ne savaient pas qu’ils faisaient du brand content. Leur objectif était de vendre des pneus en faisant rouler les français. Mais leur approche était totalement novatrice : ils n’ont pas dit « roulez ! », ils ont édités un guide avec un réel contenu éditorial qui ne parlait même pas pneus !

Récemment, avec le reportage « L’autre lettre », Ikéa excelle dans le brand content en parlant de tout autre chose que des produits Ikéa et même de la marque Ikéa !

Alors, content ?

Parution : 27/01/2017

Fil RSS