Il était une fois le #26619c !

Il était une fois le #26619c !

12/05/2016

La couleur en communication

Nous vivons dans un monde de couleurs. Nous créons un monde de couleurs. Un pantone par-ci. Un RVB par là. Des multitudes de mélanges de CMJN ! Nos créations ne se réduisent pas à 50 nuances de gris. Le spectre des couleurs est infini !

Et ça n’est pas que beau, c’est aussi porteur de sens et de stratégie. Lors de la création d’une identité visuelle, le choix de la couleur est essentiel. La couleur permet de transmettre les valeurs d’une marque. Le rouge, par exemple, évoque l’action, la passion, la fête comme l’interdiction, l’urgence voire la violence. Certaines marques l’évitent. D’autres le revendiquent. Même ses nuances transmettent des messages. Le #fe001de Coca Cola ne voit pas rouge. Associé au blanc, il devient peps, énergie… là où le rouge Hermès évoque toucher, densité, opulence.

Si la couleur est aujourd’hui à portée de pipette, il fut un temps où l’outil de sélection de couleurs de Photoshop n’existait pas ! 

Et oui ! Aux siècles derniers, lorsqu’un designer de sa Majesté s’exclamait « Changez moi donc ce brun momie en lapis lazuli ! », un treck en Afghanistan s’imposait. Pour trouver ce piment précieux, il fallait en extraire  des pierres bleues !

La bibliothèque d’Harvard préserve depuis plusieurs années toutes les couleurs rares : rouge carmin, bleu outremer, bois du Brésil, quercitron, sang-dragon, roucou…  Quelques 2 500 pigments dont des scientifiques recherchent la composition chimique précise et conservent toute l’histoire. C’est ainsi que nous savons que le jaune de cadmium est apparu au XIXe siècle. Ce métal lourd et toxique a d’abord illuminé les œuvres des impressionnistes puis, jusque dans les années 70, a été utilisé pour colorer les briques de Lego !

Merci Harvard, grâce à vous, jamais un lapis lazuli ne deviendra qu’un simple #26619c !

http://www.fastcodesign.com/3058058/the-harvard-vault-that-protects-the-worlds-rarest-colors