La nouvelle vie des visuels

La nouvelle vie des visuels

20/10/2016

La nouvelle vie des visuels

Une bonne image vaut mieux qu’un long discours : c’est bien connu et c’est encore plus vrai à l’heure des écrans, du partage de photographies et du selfie ! Même pour les entreprises, la communication est aujourd’hui avant tout visuelle. D’ailleurs, le monde de l’image évolue et le marché du visuel prend de nouveaux visages.

L’organisation à but non lucratif Creative Commons a déjà fait bouger les lignes du partage, du remixage et de la réutilisation d’œuvres (pas uniquement des visuels d’ailleurs !) sur le principe des mouvements open source. Le droit d’auteur est complété pour répondre aux nouvelles pratiques de l’ère numérique. Nombre de photographes proposent ainsi désormais leurs photos avec ou sans échange commercial et en choisissant quelles conditions s’appliquent à leurs œuvres.

Getty Images vient de décider d’autoriser aux internautes de republier ses photos gratuitement tant qu’ils n’en font pas un usage commercial. Pourquoi ? D’une part, parce que même l’une des plus grandes banques d’image ne peut s’opposer aux évolutions des technologies et des usages. D’autre part, car cette approche peut s’avérer lucrative in fine pour Getty. 

Des bases de données gratuites d’images libres de droit fleurissent sur la toile : Visual Hunt (50 000 photos disponibles sur la plateforme), All The Free Stocks (portail référençant des sites de photos, icônes, vidéos gratuites), Unsplash (dix magnifiques nouvelles photos HD en Creative Commons Zero tous les dix jours), New old stock (photos vintage), Pexels (900 photos libres de droit), NMT (photos de couleurs vives), Startup Stock Photos (photos sur le thème des startup), Gratisography (photos originales) et bien entendu le travail titanesque de Kalev Leetaru dont nous avons déjà parlé dans cet article.

Mais attention photos gratuites ne veut pas dire sans droit d’auteur. C’est le minimum syndical demandé : la mention de l’auteur et le respect de sa création.