Le tote-bag : un support de communication écolo, vraiment ?

Le tote-bag : un support de communication écolo, vraiment ?

10/10/2019

Le tote-bag : un support de communication écolo, vraiment ?

Depuis son interdiction en 2016, le sac en plastique à usage unique disparaît progressivement de notre quotidien au profit de sacs en toile. En effet, qui n’a pas dans ses placards, ses vide-poches ou le coffre de sa voiture, le fameux « tote-bag » ?

Car force est de constater que le sac plastique est une véritable catastrophe en terme environnemental : son cycle de vie étant estimé à près de 400 ans.

Si les enseignes ont commencé à proposer des sacs réutilisables, dans un premier temps le matériau plastique est resté prépondérant. Puis, les habitudes des consommateurs ont évolué, ces derniers privilégiant de plus en plus les sacs cabas, les filets, les caddies… Et c’est là que le tote-bag (de l’anglais « to tote : trimballer ») a fait son entrée en s’imposant comme un fabuleux outil de communication.

Le tote-bag se décline aujourd’hui en tout gabarit et se personnalise au gré des envies et des modes. Entreprises, associations, festivals… tous en ont fait un objet incontournable, et un formidable support pour afficher leur identité.

Mais, qu’en est-il de son impact écologique réel ?

À première vue, il n’y a pas photo ! Sauf que… principalement fabriqué en toile de coton, nos ambitions environnementales ont poussé les industriels à favoriser l’usage du coton bio. Mais voilà, c’est là que le bât blesse ! Car la culture du coton, et a fortiori celle du coton bio, est gourmande, voire très gourmande en eau ! Ajoutez à cela les autres ressources nécessaires pour ces cultures, la pollution de l’air et les rejets de produits chimiques engendrés par sa transformation, et le bilan environnemental de ce petit sac en toile est beaucoup plus mitigé ! Une étude danoise de 2018 sur les cycles de vie des sacs à provisions prend en considération tous ces aspects et le verdict est sidérant. En effet, cette étude estime que pour arriver à des performances environnementales égales à celles du sac en plastique, le tote-bag en coton devrait être réutilisé 7 100 fois et celui en coton bio jusqu’à 20 000 fois. Faisons un rapide petit calcul : cela revient respectivement à 19 ans pour le premier et 54 pour le second en l’utilisant tous les jours.

Pas si simple la communication responsable !