Les nouvelles agences éditoriales sont-elles les anciennes boîtes de référencement ?

Les nouvelles agences éditoriales sont-elles les anciennes boîtes de référencement ?

03/07/2014

panda google

Les agences éditoriales fleurissent sur le web et les boîtes de référencement ont changé leur fusil d’épaule depuis que Google a adopté son Panda en 2011.

Le Panda, ce drôle d’animal.

Le Panda de Google, en l’occurrence, est un algorithme dont un des objectifs fut de dégrader le classement des sites de mauvaises qualité ou dont le contenu n’était pas mis à jour régulièrement.
Cet algorithme a affecté 12% de l'ensemble des résultats dans Google.

Tous égaux, ou presque…

Exit les techniques de référencement fantôme qui boostait le S.E.O d’un site uniquement en planquant des mots-clefs de Porsche sous le moteur d’une 2 CV et qui favorisait les plus riches, il faut bien le dire.
Avec le référencement naturel induit par Panda, tout le monde a sa chance : c’est ainsi que des blogueurs au contenu original et régulier ont gagné de belles places au box office Google tandis que les sites institutionnels dits « fermes de contenus » se sont vus évincés des premières pages des résultats de recherche.
En très gros, voire même en énorme, Google voit aujourd’hui la carrosserie de votre voiture alors qu’avant il regardait sous le capot.
Résultat : le moteur de recherche et l’internaute ne voyaient pas la même chose du tout, et pour cause…

De la métamorphoses des cloportes

C’est à ce moment précis que les agences éditoriales sont nées : des créateurs de contenus du même acabit que des écrivains publics, qui font vivre le contenu éditorial de votre site avec plus ou moins de stratégie.
L’âge d’or des journalistes d’entreprises, des mercenaires au service éditorial, des fabricants de référencement naturel bien tout comme Panda le veut :

  • des contenus tournés vers le bénéfice des internautes et non destinés aux moteurs de recherche,
  • des contenus en adéquation avec l’offre globale du site/blog,
  • pas ou peu de liens destinés à l’amélioration du PageRank,
  • pas de textes ou liens cachés (source Google, préconisations).

Les agences éditoriales ont donc supplanté les agences de référencement et vendent aujourd’hui de la visibilité aux entreprises sur la grand mare des canards qu'est la toile, en mettant à profit leurs compétences en écriture web et en marketing.

Alors plus égalitaire le référencement naturel ?

Oui pour les blogueurs, non pour les TPE et PME qui avaient déjà eu du mal à payer leur site et qui ne pourront pas payer d’agences de contenus.
Finalement c’est toujours les riches et les mecs malins qui gagnent, même sur le web !-)

Bon à savoir :

La 27ème version de Panda a été annoncée officiellement par un tweet Google le 21 mai 2014. L’algorithme étant de plus en plus performant, les agences éditoriales semblent avoir de beaux jours devant elles.