Marketing : changement de cibles !

Marketing : changement de cibles !

29/06/2017

cibles_marketing

Que sont devenus les CSP+, les activistes, rigoristes, décalés et autres ménagères de moins de 50 ans ? Disparus ? Sans doute pas complètement mais on ne peut que constater que ces segmentations et socio-styles sont moins significatifs et que le ciblage marketing a quelque peu évolué.

Et oui, les ménagères de moins de 50 ans ont posé tablier et caddie pour faire leur course en ligne. Parmi celles qui ont joyeusement passé la barre des 50, enfin libérées de l’étiquette de « ménagère »… certaines ont quelquefois déchanté en se retrouvant illico presto dans la catégorie senior. Pas facile à vivre, quand même, le découpage marketing !

Bon, les baby-boomers sont toujours là. Ils ont troqué leurs cheveux longs et leur patdef’ contre du pouvoir d’achat. La génération X (non, non, rien avoir avec du porno !) incarne aujourd’hui, pour partie, une certaine amertume cynique.
Heureusement, les marketers ont mieux à faire. Ils peuvent désormais s’adresser aux millénials, à la génération Z mais aussi aux tweens, aux pré-ados, aux ados, aux Tanguys, aux boamerang kids, aux Henrys, aux gays, aux digital mums et pourquoi pas aux quinqu’ados ! Certaines marques d’ailleurs ne s’adressent plus aux femmes ni aux hommes mais font du gender marketing, une approche beaucoup plus subtile. Ou pas.

Bon, on ne va surtout pas vous dire que « avant au moins, c’était mieux : on n’avait qu’à s’adresser au cow-boy Marlboro ou à la mère Denis ». Non, on va vous accompagner et vous faire découvrir ces nouvelles cibles marketing. Vous verrez : vous allez reconnaître vos amis, vos enfants, vos voisins et peut-être même… vous-même ! A bientôt !