Marque RH : comment les Y et les Z font bouger les codes

Marque RH : comment les Y et les Z font bouger les codes

14/03/2019

publicité marque employeur

Nous l’avions vu dans notre post sur la marque employeur, les entreprises ont un besoin crucial de recrutement et investissent dans ce que l’on appelle la marque employeur ou la « marque RH ». Elles mettent en avant ce qu’elles ont à proposer aux candidats. Mais si elles ne se questionnent pas sur les attentes des candidats, il y a fort à parier qu’elles auront du mal à recruter. Car les codes ont changés. « Grâce » aux millenials notamment. « À cause » d’eux, diront sans doute ceux qui regrettent le bon vieux temps.

Que mettait en avant le « bon vieux temps » ? La sécurité du travail et le pouvoir d’achat avec son 13e mois et ses tickets resto. Mais voilà, cette vision d’une vie professionnelle à la papa a changé. Les Y et les Z ne veulent pas d’une carrière à long terme au sein d’une même entreprise. Ils veulent donner un sens à leur vie. Ils sont prêts à zapper pour un ailleurs qui correspond à leur envie de conjuguer expression, convivialité et flexibilité. Un ailleurs qui leur permet de trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Nés dans un monde en mouvement, ils sont le mouvement.

La marque employeur et les nouvelles générations : comment cela se traduit en communication ?

Par des campagnes de séduction qui adoptent les codes des jeunes.
Par exemple, Del Arte vient de lancer une campagne de recrutement avec une baseline qui joue sur le besoin tribal des nouvelles générations : « Retrouvons-nous chez Del Arte ».
Le site internet Welcometothejungle, dédié au recrutement, propose notamment des emplois au sein de start-up. Déjà, être référencé sur le site participe de la marque employeur : on fait partie des entreprises d’avenir. Ensuite, Welcometothejungle utilise tous les codes des jeunes :
- des photos sympas,
- un vocabulaire en phase avec la cible « Travaillez dans la tribu qui vous correspond », « séries », « épisodes », « jobs »…
- des articles sur le travail allant du conseil pour préparer son retour de congé maternité… aux accords toltèques,
- et même un « game » pour être guidé dans la jungle qu’est le monde du travail !

Conclusion : La marque employeur consiste à communiquer à l’extérieur le bien-être au travail vécu à l’intérieur. Si l’entreprise ne se pose pas la question des attentes des jeunes, elle n’apportera pas les bonnes réponses. La marque RH n’est donc pas qu’une simple campagne de communication dans laquelle on habille la marque de ses plus beaux atours. Réels ou fictifs. La marque RH implique une réflexion sur ce qui fait l’ADN de l’entreprise, ce qu’elle peut proposer et surtout ce qu’elle doit désormais proposer si elle veut intégrer les talents d’aujourd’hui et de demain.

* champ obligatoire