Storytelling : mais où va-t-on ?

Storytelling : mais où va-t-on ?

25/10/2018

storytelling-technique

Vous aussi vous aimez qu’on vous raconte des histoires, n’est-ce pas ? Même des histoires sur l’art de raconter des histoires ! C’est pour cela qu’après l’épisode 1 « Mais qu’est-ce que le storytelling ? », nous vous proposons aujourd’hui un nouveau post sur cette technique marketing. Et plus exactement, sur ses évolutions.

Bon, c’est simple, on les a résumées :
- le storytelling, tout le monde s’y met
- le storytelling se décline en mots, images, vidéos…
- le storytelling se permet aujourd’hui un ton décalé
- le storytelling envahit les réseaux sociaux

Un exemple ? La fabuleuse histoire des caisses d’épargne ! Ici
Ce storytelling réunit en effet toutes les évolutions.
Tout le monde s’y met ? Oui, même les banques !
Des mots, des images… mais aussi des vidéos ? La fabuleuse histoire des caisses d’épargne est une websérie de 8 épisodes en costumes d’époque !
Un ton décalé ? Dès la 22e seconde, le ton est donné. Diderot - « ce type est une lumière ! » - s’exprime avec le vocabulaire totalement anachronique d’un millénial de la start up nation.
Quand aux réseaux sociaux, la websérie se retrouve sur Youtube, Facebook, Twitter…
 
Les réseaux sociaux sont un terreau idéal pour le storytelling. En attestent, par exemple, certaines vidéos de youtubeurs qui se filment à l’occasion de l’ouverture d’un paquet qu’ils viennent d’acheter ou de recevoir (si vous avez un ado à la maison, vous savez que cela a un nom : le « unboxing » !). En attestent aussi, les « stories » Snapchat et Instagram qui empruntent tous les codes du storytelling : elles racontent une histoire, certes éphémère, en faisant appel à une ambiance, du spectaculaire, de l’émotion… à travers une suite d’images.

Mais pourquoi le storytelling fonctionne-t-il si bien ? Réponse le mois prochain… dans notre 3e épisode !