Cibles marketing : que deviennent les hommes ?

Cibles marketing : que deviennent les hommes ?

01/02/2018

Cibles marketing : que deviennent les hommes ?

Réel positionnement de marque ou trait d’humour ? Ni l’un, ni l’autre. L’Herbal Drinkers Club propose des tisanes pour mâles dans un packaging noir à la typo à bâton sobre mais affirmée. Ce « Club » soutient sa démarche à travers un site internet qui revendique « Nous sommes des hommes, nous sommes des trentenaires et nous adorons la tisane (…). Ici, on renoue avec une masculinité post-moderne (…), virile sans être machiste ».

En voilà une vraie révolution ! Finis les codes machistes d’un côté ou la féminisation de l’homme de l’autre ! La masculinité n’a plus besoin de tomber dans ces extrêmes pour s’exprimer. Déjà en 2016, la marque de déodorants Axe a fait tomber les clichés. Dans sa campagne « #FindYourMagic », elle proposait de « create a world where guys feel comfortable with their own expression of masculinity » à travers des clips qui jouaient sur les complexes masculins.

Le combat contre les diktats masculins fait rage dans plusieurs pays. La campagne de communication de l’association britannique Manchild transforme le « Sois un homme, un vrai » en « Sois un homme, parles-en ! » pour inciter les hommes à exprimer leur vulnérabilité.

Serait-ce pour cela que les campagnes de publicité des marques évoluent comme l’analyse Le Figaro dans son article « Des parfums pour les (vrais) hommes ? » où le mot « vrai » ne renvoie plus aux testostérones mais à l’homme dans sa simplicité ordinaire ? Grâce aux hommes de la génération Y, on l’espère !