Gros égoïstes ou une nouvelle cible de communication ?

Gros égoïstes ou une nouvelle cible de communication ?

11/01/2018

Gros égoïstes ou une nouvelle cible de communication ?

Elle porte des Stan Smith et quelques rides. Ses copains ont 30 ans. Elle fait la fête, avale des mojitos et pique les habits de ses enfants. Elle est branchée réseaux sociaux, mange bio, rejoint des potes en vacances, court avec les écouteurs dans les oreilles. Elle a d’abord arrêté sa thérapie pour s’inscrire sur adopteunmec.com mais maintenant, pour son équilibre, elle préfère le yoga !

Qui est cette personne ? Une nouvelle catégorie étudiée en sociologie ? Une nouvelle race en voie d’apparition ? Non, simplement un quincado ! Mais contrairement à tout ado, un quincado n’a plus aucun souci existentiel ! La (ou le) quincado s’accepte comme il est. Il (ou elle) découvre ou redécouvre la vie sans complexe !

Certains les critiquent, les traitent d’immatures, de pathétiques. On dit aussi qu’ils sont égoïstes et ont peur de vieillir. On les rebaptise même « jeuniors ». Pourquoi, parce qu’ils ont 50 ans et plus envie de perdre de temps ? Les quincados sont tout simplement en forme, physiquement et financièrement. Ils s’amusent, s’assument et assument.

Coté communication, les quinquados sont exigeants. Intelligents, ils se renseignent. Avertis, ils comparent. Ancrés dans le 21e siècle, ils sont responsables et connectés. Ils testent de nouveaux sports, découvrent de nouveaux horizons, dégustent de nouveaux plats. Alors n’essayez pas de vendre une assurance décès à un quincado, il vous convertira à l’alimentation saine et vous embarquera au concert d’Ariana Grande… euh, non, quand même pas !