Réseaux sociaux : y aller ou pas ?

Réseaux sociaux : y aller ou pas ?

03/04/2019

reseaux-sociaux

En voilà une question qui revient régulièrement lors de visites clients ! Même en B2B ! Une question à laquelle on aimerait bien répondre  « Non, n’y allez pas. Evitez-vous ces efforts là ». Car l’idée de devoir céder à la dictature des réseaux sociaux nous déplaît. Mais bon, on se doit de vous apporter une réponse la plus objective possible.

Commençons par présenter les raisons qui nous poussent à dire « non, n’y allez pas ». Elles sont simples : le temps et les compétences. Vu de l’extérieur, les réseaux sociaux, c’est facile. Trois mots, deux émoticônes et hop... c’est publié ! Dans la réalité, les réseaux sociaux sont chronophages et requièrent de multiples compétences : stratégiques, rédactionnelles et créatives (visuels, vidéos...). Qu’elles soient en interne ou en externe, ces compétences ont un coût. Donc, si vous n’avez pas l’intention de consacrer du temps et de l’argent aux réseaux sociaux, n’y allez pas.

Mais si vous avez répondu « Banco, je suis prêt à investir des ressources sur les RS », voici de multiples raisons de vous y adonner :

  • d’abord, ne pas être sur les réseaux sociaux, c’est presque louche aujourd’hui ;
  • ensuite, parce que les consommateurs consultent les réseaux sociaux. Facebook compte 33 millions d’utilisateurs mensuels en France qui l’utilisent régulièrement : 46% des inscrits actifs consultent FB pendant leur shopping, 48% pendant leur sport, 47% pendant qu’ils préparent à manger et 48% des 18-34 ans se connectent au réveil (source : le blog du modérateur).
  • par ailleurs, les réseaux sociaux s’inscrivent aujourd’hui dans le processus d’achat : 95% des consommateurs se renseignent sur internet avant d’effectuer un achat (source : baromètre Mappy). Pinterest est par exemple devenu le réseau du pré-achat pour tout ce qui est déco ... et propose d’ailleurs désormais aussi de la vente en ligne.
  • enfin, il est envisageable d’aller sur les réseaux sociaux pour  une multiplicité d’autres raisons : développer sa notoriété grâce à l’effet boule de neige des « amis de mes amis », générer des leads, valoriser ses collaborateurs, développer sa marque employeur ou tout simplement interagir avec l’éco-système en général.

En conclusion, globalement, le « oui » l’emporte mais encore une fois, si vous y allez, il ne faut pas le faire à moitié. Rien de plus terrible pour l’image d’une entreprise qu’une « vieille page » non actualisée !

Le mieux, c’est de vous faire aider par des professionnels - au moins à vos débuts - pour définir votre stratégie et votre ligne éditoriale.

* champ obligatoire