RGPD : où en est-on ?

RGPD : où en est-on ?

11/06/2019

RGPD : où en est-on ?

Hep là, on vous a vu ! Dès que vous avez lu RGPD, vous avez fait genre « J’ai pas vu ce post... je regarde ailleurs... ». Eh bien, non ! Si on vous parle du RGPD, c’est justement parce qu’il est temps d’arrêter d’éviter le sujet. Rassurez-vous, il ne plait à personne... sauf peut-être aux cabinets conseil qui facturent des prestations RGPD !

Bon, avant de faire le point sur la première bougie du RGPD, on va faire une mini révision. Parce que pour tout vous dire, nous aussi, on a du mal.

RGPD, d’abord, ça veut dire quoi ? Règlement général sur la protection des données. Plus exactement des données à caractère personnel. À savoir, tous les trucs qu’on vous demande - ou que vous demandez à vos clients - quand vous vous inscrivez à un site, une newsletter, un jeu concours... Du style : votre date de naissance, la couleur de vos cheveux ou encore le prénom de votre grand-mère !

Le RGPD est entré en vigueur le 25 mai dernier, et même si on n’y comprend pas grand chose, le RGPD, c’est bien. C’est fait pour nous protéger, nous citoyens. Pour nous redonner le contrôle sur nos données personnelles.

En tant qu’entreprise, si vous ne respectez pas le RGPD, que risquez-vous ? Gros ! La CNIL est le gendarme du RGPD. Que fait-elle ? Des contrôles quand il y a des plaintes. Ce qui veut dire que vous aussi, en tant que citoyen, vous pouvez porter plainte contre une marque qui ne respecterait pas vos données.

Donc, pour faire court, il y a signalement et contrôle. Soit la plainte est sans fondement et c’est classé sans suite. Ou bien, il y a quelques menus manquements et vous recevez un courrier qui vous (re)met sur le droit chemin. Soit, au contrainte, c’est le carton rouge, et là, mauvais temps pour l’entreprise concernée : mise en demeure, annonce publique sur les manquements (très mauvais pour l’image !), sanction pécuniaire (jusqu’à 4% du CA).

En 2018, la CNIL a enregistré des plaintes à gogo et effectué 49 mises en demeure. Le winner de la plus grosse amende est... Google ! How much ? 50 M€... En même temps, il ne fallait pas faire mumuse avec nos données !

On vous a donné envie de vous pencher sur le sujet ? Allez, on est sympa, voici le lien pour faire tout bien concernant le RGPD.