RSE ou RSE ?

RSE ou RSE ?

25/01/2018

Réseaux-sociaux-entreprise

Vous avez déjà entendu parler de RSE ? Sans doute… mais attention : un RSE peut en cacher un autre ! Ces trois lettres ne signifient plus seulement « responsabilité sociétale des entreprises ». Il faut quelques fois entendre « réseau social d’entreprise ».

Mais alors, qu’est-ce qu’un réseau social d’entreprise ? Une plateforme type Workplace de Facebook ou Yammer de Mircrosoft sur laquelle vous invitez des collègues de travail pour partager idées, documents, services…

Pour les fans, les RSE sont le nec plus ultra de l’échange 2.0 au sein de l’entreprise. Collaboratifs, décloisonnés, décomplexés, spontanés, ils permettent de textoter avec ses N, N-, N+… et avec des collègues en poste à l’autre bout de la planète. On se like, on se hastag, on se recommande. Le tout dans un cadre sécurisé : seuls les membres y ont accès et les données sont chiffrées.

Pour les anti-RSE, la liste des critiques est longue. Côté contenu, rien de nouveau puisqu’on peut échanger sur les mêmes sujets dans la vraie vie… et autour d’un bon café ! Côté volume de travail, déjà que la boîte mail déborde, a-t-on vraiment le temps pour cet outil méga-chronophage ? Quant au niveau légal, nombre de questions se posent : quid des données personnelles, du droit à l’oubli, du droit à la déconnexion, de la cyber surveillance ? Surtout, quid de l’image de soi ? Pas facile d’utiliser les codes et le ton des réseaux sociaux en entreprise. Comment va-t-on être jugé si l’on affiche un smiley-mort-de-rire pour commenter son N+1 ?

On peut se donc demander comment vont évoluer les RSE ? Leur avenir est, semble-t-il, dans les mains des salariés : d’après une étude de l’IGS , 58% des grands groupes ont franchi le pas du RSE mais seulement 17% des salariés l’utilisent.