Les nouveaux mots du dictionnaire français en 2024, mots roses ?

Parution le : 17/01/2024

Partager
les nouveaux mots du dictionnaire 2024

« La langue change en même temps que l’ère dans laquelle elle se trouve ». C’est ce que disait Alain Rey, linguiste reconnu et cocréateur des dictionnaires Le Robert. Focus sur quelques nouveaux mots, parmi les 150 qui entrent dans le Robert 2024.


Les mots verts, après les mots bleus

20 ans exactement après la sortie des « mots bleus » du chanteur Christophe, on peut parler de mots verts en 2024 : greenwashing, écoanxiété (forme d’anxiété liée à un sentiment d’impuissance face aux problématiques environnementales), réensauvagement (mode de protection de l’environnement qui consiste à rendre aux écosystèmes leur caractère sauvage), aquaponie (culture de poissons et de plantes dans le même système). Voilà des termes qui en disent long sur notre réalité.
En langage parlé, ça peut donner (si vous savez imiter l’accent québécois, vous pouvez lire cette phrase à voix haute au bureau) :
« Pas de greenwashing ici, Cyndie, ou je vais tellement réensauvager le bureau, que tout le monde va comprendre ce que c’est que l’écoanxiété et se mettre à l’aquaponie pour oublier ! ». 😉
Sinon, il faudra écouter des podcasts sur France Culture pour entendre ces mots-là.


Les mots des maux

Complosphère, antisexisme, mégenrer (attribuer un genre à une personne dans lequel elle ne se reconnaît pas) ou nasser (encercler des manifestants quand il s’agit de forces de l’ordre), ça ne vous inspire pas un univers de livre d’anticipation ? Si cette batterie de mots n’exprime rien de très positif, elle reflète pourtant des faits de société très actuels.
Il en va de même pour les mots du langage des plus jeunes, qui badent (éprouver de l’inquiétude et de la mélancolie), qui sont en PLS (Position Latérale de Sécurité qui signifie être au bout de sa vie) et qui ghostent quand ça va pas (disparaissent comme des fantômes).

NDLA : amis provençaux, ne confondez pas bader qui peut signifier rester bouche bée d’admiration ou flâner, et bader, qui vient du mot anglais bad (mal en français), comme bad trip

- « Oh Fanny, tu le bades Marius ? (version provençale)
- Non, je bade, depuis qu’il est parti avec Manon des sources » (version bad 2024).

 

Les mots qui viennent d’ailleurs et qui entrent dans Le Robert en 2024

Éviter la gayolle, écouter de la zouglou et manger de la babka, ça vous dit ? Rien ? Pourtant ces mots rentrent également dans le nouveau Robert 2024.
La gayolle est une prison belge, la zouglou, une musique ivoirienne, la babka, une brioche tressée d’origine polonaise.
Et sinon, vous vous servez du fureteur tous les jours ? Le fureteur désigne un navigateur sur le web. Mot d’origine canadienne qui dit bien ce qu’il fait : chercher comme un furet pour débusquer des lapins 3.0, version web.
Et là, si vous ne savez pas faire l’accent québécois, c’est pas grave, parce que Le Robert dit que maintenant le fureteur entre dans la langue française en 2024, comme 150 autres mots que nous vous invitons à découvrir dans la nouvelle édition du dictionnaire.


Nouveaux mots, nouvelle époque 😊.

À lire également

Fil RSS